Accueil Actualités CHS de la Savoie, RESPECTS 73: bilan des formations « santé-précarités-vulnérabilités »

CHS de la Savoie, RESPECTS 73: bilan des formations « santé-précarités-vulnérabilités »

Entre 2013 et 2019, dans le cadre d’une convention de partenariat, l’association RESPECTS 73 et le CHS de la Savoie ont organisé des formations sur le thème de la santé et de la précarité. Ces formations s’adressaient à des professionnels de santé, de l’action sociale, et plus ponctuellement à des bénévoles. Fin 2019, sur un total de 36 sessions de formations, 518 personnes ont suivi ces cursus dont 99% de professionnels. L’épidémie de Covid – 19 n’a pas permis de poursuivre ces formations en 2020 et 2021.
Bilan téléchargeable à partir de ce lien. 

EXTRAITS de la conclusion du bilan:

« L’ensemble des actions de formation que nous avons menées s’inscrivent dans ce processus de partage des expertises individuelles pour construire une réflexion collective et la mise en œuvre d’initiatives afin de favoriser l’accès à la santé de tous.

Le parcours de soin des personnes en précarité et vulnérables, quel qu’il soit et quel que soit le lieu,  impose, d’une part que la performance dans l’exercice d’une activité collective et suppose à la fois davantage de spécialisation technique – donc de division du travail – et en même temps, par voie de conséquence, davantage de coordination.

Si les actes préventifs et curatifs, hospitaliers et ambulatoires, sanitaires et sociaux, se succèdent de manière cloisonnée, le risque est grand qu’à certains moments critiques (par exemple une sortie d’hôpital ou une suite de dépistage) une information mal transmise, une carence, un soin inadapté, ait des conséquences graves. Le phénomène est particulièrement illustré aux frontières du soignant et du social, lorsque doivent être simultanément gérés des problèmes de santé et de perte d’autonomie.

L’ensemble des synthèses, des échanges, tout au long de ces sessions, vont toutes dans le même sens : un besoin de travail en coordination pour permettre à chaque professionnel de se concentrer sur son cœur de métier. »

 

Article précédentIntermed : le soin par le lien
Article suivantLe rapport d’activités des ACT de Savoie vient d’être publié