Accueil Actualités Pétition pour défendre l’accès aux soins des étrangers précaires

Pétition pour défendre l’accès aux soins des étrangers précaires

Un appel de la Société Française de Santé Publique

A la suite de l’appel des 805 médecins en faveur de l’accès aux soins des étrangers précaires, publié dans le Journal du dimanche le 22 septembre dernier, auquel la SFSP s’était jointe, la mobilisation des professionnels de santé se poursuit sous la forme d’une pétition contre les mesures restrictives du gouvernement.

Le rapport de la mission conjointe de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’inspection générale des finances sur l’Aide médicale d’Etat (AME) (disponible ici) a été remis au gouvernement début novembre. Malgré l’absence de mise en évidence d’une quelconque forme de dévoiement du dispositif par la mission, le gouvernement a annoncé une série de mesures restrictives pour l’accès aux soins des étrangers précaires :

Concernant l’accès à la sécurité sociale (PUMa) : l’instauration d’un délai de carence de trois mois à partir de l’entrée sur le territoire français pour pouvoir en bénéficier, et la réduction du maintien de droit de 12 à 6 mois pour les personnes en situation de séjour précaire.

Concernant l’AME : l’obligation de se présenter physiquement au guichet des CPAM lors de l’enregistrement du dossier, l’introduction d’une obligation d’entente préalable pour certains soins couverts et la modification de condition de résidence en condition de résidence irrégulière.

Ces mesures vont impacter la santé de ces personnes, et reporter la charge du soin sur les hôpitaux, en particulier les urgences et les PASS, déjà saturées. Elles auront également des conséquences sur les finances hospitalières déjà fragilisées.

Adoptées à l’Assemblée nationale, ces mesures sont encore en discussion au sein du Parlement. Une mobilisation du monde médical est cruciale pour mettre en avant les problèmes de santé publique que posent ces mesures restrictives. La prise de parole des soignants, confrontés dans leur quotidien aux problèmes de prise en charge des personnes précaires et migrantes dans le système de santé, conscients de l’importance d’un suivi médical simplifié et efficient, peut faire la différence.

Une pétition a été rédigée avec des médecins hospitaliers et des médecins généralistes en ville. Elle vise à rassembler le plus grand nombre possible de signatures de soignants-es qui souhaitent défendre l’accès aux soins de tous, quel que soit le titre de séjour, et à dénoncer les attaques actuelles sur l’accès aux soins des personnes étrangères. Elle est ouverte à signature à tous les soignants-es concernés-es par la délivrance de soins envers ce public, en leur nom propre.

Lien vers la pétition : http://chng.it/nk9ngWsvYH

N’hésitez pas à faire suivre ce message à votre réseau de confrères et consœurs pour toucher un maximum de soignant.e.s,exerçant à l’hôpital, en centre de santé, MSP, en cabinet libéral ou autres.

Un grand merci pour votre soutien et votre mobilisation !