Accueil Actualités Participez au diagnostic territorial de santé mentale

Participez au diagnostic territorial de santé mentale

Le projet territorial de santé mentale en Savoie, le diagnostic territorial

Issu de la loi de modernisation de notre système de santé (2016), le projet territorial de santé mentale se décompose en plusieurs étapes :

  • Diagnostic territorial partagé.
  • Projet territorial de santé mentale.
  • Contrat local de santé mentale.

Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, la tâche a été confiée aux Commissions spécialisées en santé mentale (organe du Conseil territorial de santé). En Savoie, la coordination globale de ce diagnostic est assurée par le CHS de la Savoie en partenariat avec RESPECTS 73.

En décembre 2018, une méthodologie a été fixée, à partir de trois groupes de travail :

  • Sanitaire (réunissant les hôpitaux généraux, hôpitaux psychiatriques (privé et public), médecins de ville et professionnels libéraux).
  • Parcours de vie (réunissant plutôt les professionnels du médicosocial).
  • Santé publique (réunissant des acteurs dont le public est plus spécifique ainsi que les maires des communes porteuses de Conseil local de santé mentale et les acteurs de santé publique).

Dans chaque groupe, les usagers sont représentés à la fois par l’UNAFAM et les Groupes d’entraide mutuelle (GEM). Les membres permanents de la Commission spécialisée sont donc accompagnés d’acteurs plus spécifiques à chaque thématique. En parallèle de ces trois groupes préétablis, un quatrième a vu le jour, composé uniquement d’ex-usagers. De surcroit, des rencontres individuelles plus approfondies ont lieu, afin d’assurer une représentation de l’ensemble des acteurs sur le territoire.

Chaque groupe de travail se réunit à deux reprises :

  • La première session est considérée comme un brainstorming/état des lieux.
  • La seconde est plutôt axée sur le volet propositionnel.

Le diagnostic territorial partagé doit être finalisé pour le premier semestre de l’année 2019 et donnera lieu à une approbation le 25 juin. Le projet territorial de santé mentale devrait être formulé, pour sa part, d’ici la fin de l’année civile.

Jusqu’ici, les premiers constats sont les suivants :

  • Nécessité d’interconnaissance des acteurs.
  • Nécessité de décloisonnement entre les structures accueillant le public du handicap psychique.
  • Difficultés à traiter les situations d’urgence.
  • Délais de certains CMP.
  • Progression des admissions en soins sans consentement.
  • Capacité d’accueil faible en infanto-juvénile.
  • Capacité globalement inférieure aux moyennes (régionale ou nationale) s’agissant des places en médicosocial.
  • Carence en termes de psychiatres libéraux.
  • Diversité des acteurs en termes d’insertion professionnelle ou encore d’aide aux aidants (malgré le problème récurrent du coût de ces dispositifs dits de répit).
  • Carence de prévention concernant le risque suicidaire.

Une reprise du Livre blanc de la Savoie (2014) qui avait été rédigé par le Comité Savoie Handicap Psychique a également eu lieu afin de constater les évolutions entre les deux travaux.

Toutes contributions, constats et observations étant les bienvenus, vous pouvez les adresser à cette adresse : Ptsm-respects73@chs-savoie.fr