Accueil Actualités Dématérialisation des services: l’alerte du Défenseur des droits.

Dématérialisation des services: l’alerte du Défenseur des droits.

Informatique ( illustration ).

Des difficultés dans les relations avec les services publics ont conduit en 2017 à plus de 50.500 saisines du Défenseur des droits, un chiffre en hausse de 12% par rapport à 2016. Dans son dernier rapport d’activité publié ce 11 avril, l’institution estime que le virage du numérique conduit à une dégradation de la « confiance » entre usagers et administrations et à des renoncements aux droits.

« Le recul de l’accueil » des services publics, particulièrement compliqué pour « les personnes âgées, précaires, en situation de handicap ou étrangères »

Parmi l’ensemble des réclamations ayant porté en 2017 sur les services publics, 41% ont trait à la protection sociale et la sécurité sociale, 9% aux amendes et à la circulation et 8% au travail et au chômage.

Le Défenseur des droits tire en particulier la sonnette d’alarme sur « le recul de l’accueil dans les services publics 
à l’ère de la dématérialisation », constituant « une énorme difficulté pour le public et particulièrement pour les personnes âgées, précaires, en situation de handicap ou étrangères ». La confiance entre les usagers et les administrations « s’est dégradée », ce qui conduirait des usagers à renoncer à faire valoir leurs droits ou à recourir au Défenseur des droits – « là où un simple échange avec l’administration aurait pourtant suffi à résoudre le problème ».

Voir l’article paru sur le site de la Caisse des Dépôts.

Télécharger Le rapport 2017 du Défenseur des droits.